Livraison gratuite dès 75€

MARSATAC

marsatac

MARSATAC

Mos Def, Chinese Man, De la Soul, Laurent Garnier ou encore Die Antwoord, tous ont déjà écumé les scènes du festival Marsatac. Juin dernier marquait le vingtième anniversaire du festival Hip Hop & électro qui rassemble environ 20 000 personnes chaque année à Marseille. On s’est entretenu avec l’ambitieux Dro Kilndjian, l’un des trois fondateurs de l’évènement.

Comment l’histoire de Marsatac a-t-elle débuté ?

C’est une belle histoire de copains au départ qui naïvement se sont imaginé pouvoir développer un projet musical dans leur ville d’origine. Après nos études, avec Béatrice et Laurence, nous habitions à Londres au milieu des années 90. Nous sortions tout le temps et allions voir des tas de concerts. Un après-midi, sur les pelouses du parc d’Hampstead nous avions griffonné quelques notes ; dans nos têtes l’aventure a démarré là. On voulait créer à Marseille, l’équivalent des grands festivals britanniques. On a tenté de contacter quelques personnes du monde de la musique, tous nous ont poliment éconduits mais nous nous sommes accrochés et nous avons fini par réussir. La scène rap marseillaise de la fin des années 90 nous a bien aidés à franchir les étapes. C’est aussi grâce à eux que nous en sommes là. D’ailleurs la Fonky Family qui se reforme spécialement pour Marsatac cette année était là la première année…

Que reste t-il de l’état d’esprit de la première édition 19 ans après ? Pourquoi avoir choisi la ville de Marseille pour créer le festival à la base ?

Tout est là. L’ADN du festival est resté le même. Nous sommes Marseillais et à l’époque nous avions envie de fabriquer un événement qui corresponde à nos aspirations, à nos goûts, que celui-ci mette en avant les talents de notre ville et qu’il soit moderne et fédérateur. Marsatac réunit la scène Hip Hop et électro en un seul et même festival, à l’image de Marseille qui est une ville cosmopolite.

Comment cette évolution s’est-elle développée ?

Le festival Marsatac a vu passer tellement d’artistes différents sur ses scènes depuis 19 ans… de Pierre Henry à Public Enemy en passant par Deus, Boys Noize, Laurent Garnier ou Divine Comedy, nous avons une vision très large de ces esthétiques musicales et sommes persuadés que le public aime ce festival pour cette raison essentiellement. On vient y entendre des artistes très différents, on y fait la fête, on y découvre des nouveautés et on y croise quelques ovnis. Naïveté, audace et plaisir sont les maîtres mots de nos programmations, pourvu que ça dure…

Le rayonnement international de Marseille est aujourd’hui encore plus fort. Le ressentez-vous également ?

Avant que Marseille ne soit à la mode, Marsatac avait déjà placé Marseille sur la carte des musiques actuelles en France. Depuis le mouvement n’a fait que s’amplifier. Désormais notre nouveau challenge est de faire en sorte de devenir un événement d’envergure européenne comme peuvent l’être le Sonar ou Glastonbury. Nous sommes très heureux et fiers du chemin parcouru mais nous espérons que nous dépasserons les frontières. Marseille et Marsatac sont indissociables, nous nous portons réciproquement. La mode et la musique avancent souvent ensemble. Encore plus quand il s’agit de Hip Hop et d’électro français.

Avez-vous le sentiment de défendre aussi un savoir-faire dans votre domaine ?

Nous sommes placés à un croisement, toutes les disciplines et les arts peuvent se croiser chez nous. Il s’agit d’avant-garde, de tendances, de nouveautés mais aussi de style, d’élégance, de personnalités, d’images, de mode etc. Les meilleurs ambassadeurs des nouvelles tendances mode sont souvent les artistes. Ceux que nous accueillons depuis des années sont particulièrement stylés.

Est-ce que HOM pourrait-être un partenaire légitime de Marsatac sur l’édition 2018 (50 ans de la marque née à Marseille) ?

Oui évidemment, si vous ne demandez pas au programmateur de se balader en sous-vêtements sur le festival, ça devrait pouvoir se faire. HOM aura 50 ans, Marsatac 20 ans, fêtons nos anniversaires ensemble.

Veuillez patienter...

Continuer vos achats Valider votre panier
Continuer vos achats
Valider votre panier