Veuillez patienter...

Livraison gratuite dès 75€

INTERVIEW : MARGAUX KELLER

interview margaux keller

INTERVIEW : MARGAUX KELLER

C’est sans vergogne que Margaux Keller s’est fait une place parmi la Designers French Connection. Elle a installé son bureau de design à Marseille autant pour prendre le temps de vivre que pour son inspiration.

 

Le magazine ELLE vient de vous classer dans la famille des Designers French Connection. Quelle est la particularité du design français ?

Le design français se veut astucieux et élégant, émotionnel et décalé.

Vous inspirez-vous du lifestyle marseillais pour vos créations ?

Oui beaucoup, j’aime m’inspirer de son histoire, de ses couleurs, de la manière de vivre des marseillais, et plus généralement de la façon de vivre des gens, j’essaie d’imaginer ce qui les ferait sourire, ce qui leur ferait plaisir… Et quelles sont leurs attentes pour 2017.

Vous préférez travailler avec des artisans.Êtes-vous également sensible au savoir-faire sur le travail du textile ?

Oui beaucoup, j’ai beaucoup d’amis qui travaillent dans le monde du textile et de la mode, c’est passionnant et très complémentaire de mon métier finalement. Un vêtement peut inspirer un produit et vice versa.

Pourquoi avoir ouvert votre bureau à Marseille et non à Paris ? Les énergies de Marseille sont-elles différentes de celles de Paris ?

A Marseille il s’agit de prendre le temps de vivre et de profiter, je retourne quand même très souvent à Paris du fait de mon activité, et j’adore l’énergie de cette ville je ne pourrais pas m’en passer.

Vos trois adresses Food, Shopping et Design à Marseille ?

Food : Le Baron Perché rue Chateau Briand, super adresse ou Wulfran et Chiara vous accueillent à l’italienne. Shopping : Maison Empereur évidemment, un repère pour les marseillais chineurs et bricoleurs. Design : le MUCEM, qui a redynamisé le quartier et qui est une vraie réussite architecturale.

Et si vous deviez imaginer la future boutique HOM, quelle serait votre inspiration ?

J’imagine que je créerais un endroit élégant, moderne et qui est configuré pour créer de l’intimité, les hommes oseraient y rentrer sans vergogne ! 

Vous avez travaillé avec Philippe Starck qui nous a déjà confié qu’il était bien plus difficile de créer un vêtement qui doit s’adapter à la mobilité qu’un meuble immobile. Quel est votre « objet  de compagnie » dont vous êtes la plus fière depuis l’ouverture de votre studio en 2011 ?

J’ai un «lien affectif» particulier à mes petits Elixirs, en verre soufflé. Ils représentent bien ma vision du design. Du verre soufflé, une maitrise d’un savoirfaire, une forme attrayante qui génère une émotion.

Comment apporter un peu de poésie à un sous-vêtement ergonomique et simple ?

Peut être dans la texture du tissu luimême qui pourrait surprendre.

La marque HOM prépare une série de collaborations pour ses 50 ans en 2018. Seriez-vous partante ?

Oui pourquoi pas c’est un sujet que je n’ai encore jamais abordé mais qui  pourrait être un véritable challenge !