Livraison gratuite dès 75€

BIG APPLE IN HO1

Big apple

BIG APPLE IN HO1

La marque HOM est partie à la conquête de NYC, un new-yorkais made in France, William Rootpeter nous raconte sa perception de la marque française.

 

Où habites-tu à NYC ?

J’habite dans Manhattan, à Harlem, juste en face de l’ancienne grange d’Alexander Hamilton. C’est un quartier historique qui s’appelle Sugar Hill. 

Quand tu ne fais pas le mannequin, que fais-tu ?

Je fais des études de « business management » et « social media » à NYU et je travaille dans une boîte de design d’intérieur qui produit des meubles d’inspiration japonaise et suédoise. Quand je ne suis pas en cours ou au bureau je vais voir des amis jouer au théâtre.

Qu’est ce qui te plaît chez HOM ?

Son ancienneté, ce sont les sous-vêtements iconiques que ma mère achetait pour mon père et mon grand frère. HOM est une marque historique en France et pour moi elle incarnait déjà le sous-vêtement que je voulais porter quand je serai plus grand. Ce qui me plaît aussi c’est qu’aujourd’hui elle se redynamise. HOM réussit à séduire les nouveaux consommateurs sans pour autant perdre son authenticité et son savoirfaire à la française. Le confort, les designs et l’esprit de la marque doivent inspirer vitalité et sincérité. 

Le fait que la marque soit française a t-il un impact positif sur les gens à qui tu en parles ?

Oui bien sûr ! La carte de visite française est toujours un gage d’originalité et d’historicité, simplement parce qu’à l’étranger, la France est connue pour son culte du chef d’oeuvre. Je pense que HOM arrive très bien à l’incarner. D’autant plus que la marque est née à Marseille, une ville remarquable.

Comment est perçue la marque à NYC ?

Je pense que la marque était en majorité connue par les français habitant à NYC. Elle n’est parvenue que récemment à séduire un public new yorkais plus large. Ici tout va très vite, l’information doit passer en quelques secondes, quelque soit la marque. Je pense que HOM a une place de choix à New York grâce à sa valeur visuelle et commerciale. Tout est très qualitatif jusqu’aux packaging, on a l’impression d’acheter un nouvel iPhone. HOM attire non seulement par son énergie mais aussi grâce à sa maturité et à sa légitimité. Des atouts dont les new-yorkais sont friands.

Depuis que tu as découvert HOM as-tu changé de marques de sous-vêtements ?

Il faut dire que le HO1 est irremplaçableet incomparable, c’est difficile de revenir à d’autres sous-vêtements après.

Tu portes plutôt des boxers ou des slips ?

Ça, c’est confidentiel. Non je plaisante, ça dépend vraiment, en été par exemple je porte principalement des boxers.

Savais-tu qu’en 1997 Bill Clinton avait personnellement écrit au fondateur de HOM, pour lui dire le plus grand bien du HO1 ?

Oui et je ne voulais pas y croire au début. C’est fascinant et révélateur, la marque n’a pas fini de faire parler d’elle.

Savais-tu que la marque HOM est en vente chez Saks ?

C’est une très bonne nouvelle !

Où est-ce que tu fais du shopping à NYC ?

En ligne principalement ou sur la Cinquième Avenue.

Veuillez patienter...

Continuer vos achats Valider votre panier
Continuer vos achats
Valider votre panier